Publié le 20 octobre 2015 - par

Développez des applis avec Xojo pour le Raspberry Pi

logo_xojo_250pxXojo est un environnement de développement rapide (RAD = Rapid Application Development) qui permet de créer des applications commerciales ou personnelles, des utilitaires, des jeux, etc.
Orienté objet et multiplateforme Xojo  permet à tout un chacun de créer des applications Desktop, Web, iOS et console.

Le téléchargement et le développement avec Xojo sont gratuits comme l’expliquent les FAQ dont voici quelques extraits :

  • Puis-je utiliser Xojo gratuitement?
    Oui. Développer avec Xojo est totalement gratuit. Vous n’achetez une licence que lorsque vous êtes prêt à déployer vos applications. Pour plus d’information concernant les types de licences disponibles, allez sur notre boutique.

De même il n’existe pas de licence éducation puisque l’utilisation de Xojo est gratuite :

« Parce que Xojo est gratuit pour développer et tester, nous ne proposons pas de tarif éducation sur les licences individuelles.« 

Télécharger Xojo

Le téléchargement passe par une inscription sur le site.

xojo_inscription

Vous recevez alors un message avec un lien vous permettant de continuer votre inscription. Une fois que votre inscription est complète, vous pouvez accéder au téléchargement :

xojo_telecharger

Si vous souhaitez diffuser des applis pour le Raspberry Pi, il en coûte 49$ :

  • Xojo Raspberry Pi
    Créez des applications console qui peuvent tourner sur Raspberry Pi 2. Si vous avez besoin de créer des applications web ou desktop, cliquez sur l’onglet IDE pour accéder à ces licences.

Si vous souhaitez déployer des applications  pour les différents environnements il faudra passer par la case licence. La licence est payée pour un an et vous donne accès aux mises à jour.

xojo_tarifs

Les nouveautés de la version 2015r3

(Souce Xojo)

Xojo est un IDE multiplateforme permettant de développer des applications desktop (OS X, Windows, Linux), mobiles (iOS) et web. Avec plus de 260 améliorations, cette version représente une avancée majeure, avec le support du Raspberry Pi, le support du 64-bit et le Glisser-Déposer web.

Xojo 2015 Release 3 comprend :

  • Support du 64-bit pour les applications Desktop, Web et Console sur OS X, Linux et Windows (Beta)
  • Support du Raspberry Pi 2 (32-bit ARMv7 Linux) pour les applications desktop, web et console
  • Support du Glisser-Déposer dans les applications web
  • Le compilateur optimise le code qui s’exécute 3 fois plus rapidement sur iOS et les applications web/console/desktop 64-bit
  • Bookmarquez n’importe quelle ligne de code pour plus de productivité
  • Une nouvelle fonctionnalité “Collect” réunit tous les éléments externes d’un projet (comme les images) et les sauvegarde ensemble à coté du projet, rendant la mobilité d’une projet plus aisée pour un développeur comme pour une équipe utilisant un système de contrôle de version
  • Le tout nouvel éditeur UTI (Uniform Type Identifier) vous permet de mieux gérer les fichiers pris en charge par votre application.

Les vidéos

Vous pouvez vous faire une idée du développement avec Xojo en regardant ces vidéos.

Une première vidéo montre comment réaliser une application pour le Raspberry Pi. Elle est en français.

Les deux applis suivantes sont classiques (clignotement d’une LED et allumage d’une LED avec un bouton). Elles sont commentées en anglais :

 

Conclusion

Une nouvelle version de Xojo disponible en téléchargement gratuit. Le système de licences me semble un peu compliqué et la lecture de la licence utilisateur final ne m’a pas appris ce que je voulais savoir…
A Xojo License Key is required to build a stand-alone desktop, web, console or iOS application.
A Xojo License Key is required to save a project in Text or XML formats.

Soit… Mais que peut-on faire avec la version gratuite ? Ça veut dire qu’on ne peut pas créer d’appli autonome ni sauvegarder le programme avec la version gratuite ? J’aurais aimer trouver un tableau (un peu comme celui des licences et des possibilités qu’elles offrent) présentant ce qu’on peut faire (ou pas) avec la version gratuite par rapport à la version payante…

Mais bon, je n’ai peut-être pas été assez attentif à la lecture des pages du site de Xojo, auquel cas vous avez le droit de me faire toutes les remontrances que vous souhaitez dans les commentaires ci-dessous 😉

Sources

 

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

8 réflexions au sujet de « Développez des applis avec Xojo pour le Raspberry Pi »

  1. Stéphane Pinel

    L’IDE Xojo lui-même fonctionne sur OS X, Windows et Linux (x86). Aussi l’intérêt de la gratuité lorsque vous apprenez Xojo ou que vous souhaitez avancer dans un projet, est de travailler sur l’une de ces plateformes et, si vous ne possédez pas de licence, d’en acquérir une lorsque vous êtes prêt à déployer sur Raspberry Pi. Mais en effet, le fait qu’on ne puisse déboguer directement le projet sur le Pi tempère tout de même cet intérêt.
    S’agissant des licences:
    – Si vous souhaitez acquérir une licence pour créer des applications console (hors GUI) pour Raspberry Pi uniquement, la licence « Xojo Raspberry Pi » est à 49$
    – Si vous possédez une licence « Single Platform Linux », Raspberry Pi (console + desktop + web) est compris (99$)
    – Si vous possédez une licence « Xojo Desktop » (OS X-Windows-Linux), Raspberry Pi est compris (199$)
    – Si vous possédez une licence « Xojo Pro » (OS X, Windows, Linux, iOS et web), Raspberry Pi est compris (699$)

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      oui c’est normal. j’ai été destinataire comme d’autres blogs et revues du communiqué de presse de Xojo.
      J’ai décidé de faire cet article pour informer les lecteurs du blog de l’existence de cet outil qui (à mon avis) s’adresse plus aux entreprises qu’aux makers (ne serait-ce que par le prix).
      Lorsqu’un article est sponsorisé, c’est indiqué, lorsqu’une entreprise me fournit gracieusement du matériel pour des tests, c’est précisé…
      Je n’ai aucun lien avec Xojo et je n’ai rien touché pour faire paraitre cet article si c’est ce qui est sous-entendu dans « publicité » 😉
      j’ai juste téléchargé la version gratuite en m’inscrivant sur leur site…
      Je présente régulièrement des produits qui me sont signalés par des lecteurs ou que je découvre lors de visites de sites commerciaux sans que cela donne lieu à un quelconque paiement ou troc avec le site. Je pense que c’est ce qui me permet de garder une liberté de rédaction qui serait impossible autrement.
      (vous avez du vous en apercevoir depuis février 🙂 )
      Le principal annonceur du blog est Kubii qui soutient framboise314 depuis le début et ce n’est pas un secret puisque leur bannière figure en tête de chaque page 😉
      Bonne journée
      Cordialement
      François

      Répondre
  2. Souli

    Bonjour et merci pour cet article.

    Malgré les explications supplémentaires, je n’ai pas très bien compris l’intérêt et le fonctionnement du système de licence :s Il me semble que la licence gratuite n’est en faite pas une licence mais juste une autorisation d’écrire dans ce langage. Cela veut dire que si on programme une application avec Xojo, il faut ensuite payer pour l’utiliser ?
    Quel est l’avantage compétitif de Xojo par rapport à Python ?
    A-t-il autant de librairie que Python ?
    Peut-on faire du OpenCV avec Xojo ?

    Merci pour ces réponses.

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      Toutes les infos dont je dispose sont dans l article
      j ai les mêmes difficultés que vous pour comprendre comment ça marche 😀
      essayez de les contacter en direct ce sera sans doute plus utile.
      Cordialement
      François

      Répondre
  3. Louis

    Xojo version gratuite permet effectivement de réaliser un programme et de le compiler pour le déboguer aussi longtemps qu’on le souhaite et avec toutes les fonctions dispo, sans limitation.
    Bien entendu, on peut sauvegarder son travail (le code source).
    On peut aussi compiler une version standalone mais cette version ne pourra s’exécuter que pendant une durée limitée à chaque lancement (au bout de 5 minutes l’appli affiche une popup. Quand on clique Ok, elle quitte).
    Acheter une licence permet donc de compiler l’application définitive sans droits (vous ne devez rien à Xojo pour la diffusion de vos applications) ni limitations.
    Personnellement j’ai réalisé des applications multimédia pour le Musée des Arts Forains (Paris) avec une ancienne version de Xojo (quand ça s’appelait encore RealBasic). Ces applis tournent aussi bien sur Windows que Mac.
    Je vais tenter de porter ces applis sur Raspberry Pi car cela permettrait de diviser les coûts en matériel de façon drastique et donc de multiplier les vidéoprojecteurs utilisés sur les installations, rendant le spectacle encore plus immersif !

    Répondre
  4. Édouard

    Bonjour François,

    Je souhaite porter un vieux projet sous Xojo Mac vers Raspberry. Je ne comprends rien à la licence nécessaire (c’est pas nouveau, leur système de licence a toujours été alambiqué en plus d’être devenu très cher, ceux qui ont connu l’époque de RealBasic en savent quelque chose…)
    C’est une app avec GUI. Si je prends la licence à 99 $, est-ce que j’ai accès à la version Mac + Raspberry (GUI) ? C’est pas évident à lire le tableau.

    Sinon, connaissez-vous des IDE pour Raspeberry qui permettent de développer en C des GUI pour Rapsberry à partir du Mac (pas de Windoze) ? Avec debugger, ça serait bien mieux.

    Merci !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.