Publié le 6 juin 2016 - par

Avec HandiDrone : #KillLaBetise

ladapt_01_250pxDans la continuité de sa campagne #KillLaBetise, L’ADAPT poursuit son combat contre les préjugés en lançant HandiDrone. Cette opération, unique au monde, a été créée avec l’agence de communication Kindai. Le 28 mai dernier, une première journée pilote de ce programme d’accompagnement avant-gardiste a été mise en place par L’ADAPT et Kindai.

Handidrone : #KillLaBetise

Organisée avec le soutien des associations Airgonay et Les Blaireaux Air Model, l’opération s’est déroulée en plein cœur des montagnes de Haute-Savoie et permis à une dizaine de participants en situation de handicap de retrouver des sensations quasi-oubliées grâce au pilotage en immersion.

ladapt_02_600px

banniere_killlabetise_cafeteria Le pilotage en immersion ou pilotage en FPV (First Person View) est une discipline peu connue du grand public : une caméra fixée sur le drone transmet un signal vidéo durant le vol en temps réel, grâce à un système d’émetteur-récepteur. Le pilote peut ainsi contrôler l’engin et visualiser son vol à travers des lunettes immersives avec des sensations similaires à celles d’un oiseau, émotion garantie !
Au delà des sensations apportées par l’expérience, ce programme est une véritable opportunité de faire découvrir aux personnes à mobilité réduite, un métier émergent en adéquation avec leur situation de handicap et de créer de nouvelles vocations !

ladapt_01_600px

Handidrones : L’ADAPT combat les préjugés à coup de drones !

Pour Thierry Delerce, directeur régional (Auvergne – Rhône Alpes) de L’ADAPT, «C’est une aventure unique pour celles et ceux qui y participeront et une façon originale de contrer les préjugés liés au handicap. »

banniere_killlabetise_03 banniere_killlabetise_04

Video

Les vidéos de l’expérience sont disponibles sur la page dédiée à la campagne sur le site www.ladapt.net, ainsi que sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, YouTube).

ladapt_03_600px

Sources

  • http://www.ladapt.net/actualite-kill-la-betise-revient-771.html

banniere_killlabetise

 

 

 

 

 

Framboise314 soutient HandiDrone

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

7 réflexions au sujet de « Avec HandiDrone : #KillLaBetise »

  1. Sabcat

    Attention aux amalgames. Personne à mobilité réduite =/= Handicap.
    Une femme dans la rue avec une double poussette pour jumeaux est une personne à mobilité réduite. Le terme PMR est très souvent mal utilisé.
    De plus, je ne vois pas trop pourquoi une personne en fauteuil roulant ne pourrait pas piloter un drone normal plus qu’un valide.

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Sabcat
      tout à fait d’accord
      le fait de former au pilotage de drones des personnes en fauteuil peut démontrer qu’ils ont les mêmes possibilités que les autres ! c’est ce qui m’a plu dans cette initiative.
      Mais effectivement il y a encore beaucoup à faire…
      Après, les drones et le Raspberry pi, il y a un lien donc j’ai choisi de publier cette info.
      Pour le reste c’est plus difficile sur framboise314 🙁
      cordialement
      François

      Répondre
  2. Bernard B

    Merci Francois
    Le handicap n’est pas nécessairement celui qui est visible, est handicapé toute personne qui n’a pas le même niveau moyen dans une société, physique, intellectuel, émotionnel, riche ou pauvre, homme ou femmes etc..
    Sur un champ de courses , selon « la musique  » (le CV) du cheval on l’handicap avec un poids supplémentaire s’ il est au dessus de la moyenne et inversement.
    Je pense que les personnes dites handicapées veulent être « normales », il y aura toujours des personnes pour faire traverser la route à un aveugle même s’il ne veut pas traverser.
    Cela dit le pilotage d’un drone c’est sympa pour les personnes handicapées ou normales. 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.