Publié le 14 juin 2015 - par

Atelier Arduino – Starinux – 13 juin 2015

starinux_arduino_250pxJournée particulière ce 13 juin 2015 puisqu’à l’invitation de l’association StarinuX dédiée à la promotion du logiciel Libre et Opensource j’ai animé un atelier Arduino.
Une vingtaine d’adhérents ont souhaité participer et la salle mise à disposition par la mairie de Courbevoie ne permettait pas d’en recevoir beaucoup plus…
Pour cette formation initiale à l’Arduino, j’avais choisi le modèle Arduino Rev. 3 ainsi que la carte multifonction qu’on trouve sur différents sites. Les miennes proviennent de chez Hobby Components.

starinux_arduino_09La présence d’un certain nombre de capteurs et afficheurs sur cette carte permet d’imaginer de nombreuses expériences sans avoir à réaliser de câblage. Vu le temps limité de cet atelier, je voyais mal comment avancer sur la programmation de l’Arduino s’il fallait en plus faire câbler les boutons, potentiomètres, buzzer et autres LED et afficheurs par des personnes ne connaissant pas l’électronique, pour la plupart.

starinux_arduino_06

Les participants à l’atelier, très concentrés sur leur écran…

J’ai donc arrêté mon choix sur cette carte et la proposition ayant été retenue par StarinuX, l’atelier a été organisé autour de ce shield.

Après une présentation de la carte Arduino et des précautions d’utilisation, j’ai présenté le shield. Tout au long de l’atelier j’ai rappelé quelques principes de base d’électronique nécessaires à la compréhension des programmes réalisés. Pour certains ce fut une révision (de connaissances parfois… très anciennes) pour d’autres ce fut une découverte 😉 .

starinux_arduino_10

Sur le shield utilisé, les LED sont commandées par la Kathode (oui, avec un K) et s’allument donc lorsque la sortie est à l’état LOW !

Après avoir réalise le « Hello World » de l’embarqué, allumer une LED, les participants ont chargé le premier programme qui consistait à faire clignoter une LED. Mais il ne fonctionnait pas …

starinux_arduino_02

L’analyse de l’organigramme montrait que la LED ne s’allumait qu’un pouillème de seconde et que l’œil ne pouvait rien voir. Ceci pour rappeler la nécessité de poser son problème et de le résoudre sur papier AVANT de le programmer, même s’il semble très très simple (faire clignoter une LED, quoi de plus simple ?).

starinux_arduino_11

Même pour faire clignoter une LED, l’organigramme peut servir, pas vrai ?

starinux_arduino_01Faire clignoter une LED, c’est déjà un début, ensuite c’est un chenillard qui a été réalisé. L’évolution du programme a permis de découvrir l’utilisation des tableaux et des boucles…

starinux_arduino_12Après le clignotement « brutal » de la LED, il fallait aussi tâter de la variation de luminosité…

starinux_arduino_16Et nous voilà partis à moduler la luminosité de la LED en PWM ou MLI pour les francophones…

La lecture de l’état d’un bouton poussoir a permis quant à elle de piloter le fonctionnement du chenillard lorsque le poussoir est actionné…

starinux_arduino_07starinux_arduino_14

starinux_arduino_05Vint ensuite le tour de l’analogique, avec lecture de la valeur lue par le port analogique sur lequel le  potentiomètre est connecté…

starinux_arduino_15L’affichage de la valeur lue se faisant sur le moniteur série de l’IDE, ce fut l’occasion de mettre en œuvre la sortie série et de découvrir son utilité pour le déverminage des programmes…

Pour finir en « beauté » c’est l’afficheur qui est mis à contribution. D’abord pour afficher des nombres fixes, puis pour réaliser un voltmètre affichant la tension présente sur le curseur du potentiomètre avec une précision de quelques mV. La première application pratique réelle de l’atelier 😉

starinux_arduino_03Ce fut d’ailleurs pour un des binômes (et pour moi par la même occasion) de découvrir que l’Arduino traite un nombre commençant par 0 comme étant de l’octal, ce qui aboutissait à des affichages un peu bizarres, voire à des erreurs de compilation :(.

starinux_arduino_17Muni des outils nécessaires, les participants réfléchissaient à la création d’une horloge… c’était l’objectif que j’avais fixé à cet atelier. D’ailleurs j’avais mis en place une horloge Arduino au début de l’atelier… Elle a fidèlement donné l’heure tout au long de la journée 😉
(on m’a même demandé si c’était pour être certain de ne pas rater mon TGV le soir … 😀 )

starinux_arduino_13Avant de la modifier pour assurer la mise à l’heure à l’aide des boutons poussoirs.

starinux_arduino_04Puis vint l’heure de se quitter… 18h30 déjà !

J’espère que tous ceux qui ont participé à cette journée en auront retiré la satisfaction de pouvoir commencer à programmer leur Arduino ;). Merci de votre participation active et de votre accueil ! Les premiers retours sur le site StarinuX sont encourageants MERCI !! 😉 :

arduino_starinux

Vous y étiez ? N’hésitez pas à faire part de vos remarques dans les commentaires ci-dessous…

 ================> Additif du 19 juillet 2015  <====================

Benoit qui a participé a cet atelier a réalisé cette horloge binaire qu’il partage avec les lecteurs de framboise314… Merci Benoit !

Et vous pouvez également télécharger le sketch : Arduino-horlogeBinaire

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

10 réflexions au sujet de « Atelier Arduino – Starinux – 13 juin 2015 »

  1. tsim79

    Bonjour,
    J’aurais voulu participer à une telle journée comment faire pour une prochaine session, dans la même zone géographique ou banlieu proche Paris ?

    Répondre
  2. Ping : Arduino et Raspberry Pi dans Hackable Magazine | Framboise 314, le Raspberry Pi à la sauce française….

  3. chapao

    Génial, j’aurais adoré participer à un tel atelier découverte !
    J’essaie bien de me dépatouiller avec mon RaspBerry Pi B et Internet, mais ce n’est pas si facile quand on débute (partie électronique surtout) !
    D’où ma question : existe-t-il un genre de carte « prête à l’emploi » comme celle dont vous parlez dans cet article, mais pour la framboise ?
    Ou vaut-il mieux directement investir dans un Arduino + cette carte ?
    Merci !

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour
      ma réponse sera une réponse de Normand : ça dépend 😉
      il existe des cartes comme la Pibrella http://www.framboise314.fr/pibrella-a-piloter-en-python-ou-en-scratch-raspberry-pi-b-en-belgique/ pour débuter et programmer en python ou en Scratch
      la différence avec Arduino c’est qu’il n’y a pas de système, sur Arduino, donc on ne peut que le piloter directement en C
      sur le Pi on un Linux qui tourne et qui gère les accès…
      tout dépend donc de ce que vous souhaitez faire, apprendre….
      mais une carte comme la Pibrella vous évite d’avoir à faire de l’électronique (comme la multifonction sur Arduino) car tout est prêt il suffit de brancher et après c’est de la programmation
      Une fois que la prog est plus ou moins acquise on peut passer à l’électronique
      Les deux d’un coup ça peut effrayer 😉
      cordialement
      François

      Répondre
      1. chapao

        Ca c’est de la réponse rapide et complète => malgré son côté « normand », merci !
        C’est vrai que j’ai depuis pris le temps d’explorer un peu plus votre blog, et j’y ai trouvé nombre de réponses / pistes à suivre 😉
        Quant à l’Arduino, je ne connais pas du tout pour le moment… je vais poursuivre mes efforts avec le RPi (reçu en cadeau…) : mon « utilisation » principale est en fait de prendre du bon temps lorsque je reçois mon filleul de 14 ans (c’est les vacances là !), histoire qu’il ne reste pas seul « scotché » à son écran et voie qu’on peut aussi mêler virtuel et concret grâce à cette petite carte ! Et ça fonctionne plutôt bien, même si ça me demande pas mal de préparation en amont… je suis un peu rouillé question programmation et électronique 😉 => je cherche donc à me faciliter cette étape.
        Merci encore pour votre très bon site !

        Répondre
  4. benoitb

    Bonjour François !

    Merci encore pour l’atelier.
    Par la suite j’ai fait un petit sketch qui modifie l’horloge pour en faire une horloge binaire (j’ai longtemps voulu en avoir une).

    Je me suis fait un petit programme pour incrémenter un compteur et voir le résultat sur l’afficheur 8 segments des valeurs de 0 à 255.

    Si ça intéresse quelqu’un, je peux partager les 2 sketches.

    Benoit

    Répondre
    1. François MOCQ Auteur de l’article

      Bonjour Benoit
      bravo ! et oui je pense que c’est intéressant de publier vos sketches
      éventuellement je les ajoute à la fin de l’article 😉
      bonne continuation
      françois

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.