Publié le 26 mai 2015 - par

Le Raspberry Pi en quelques chiffres

infographieRaspberryPI2_250px Avez vous une idée du nombre de Raspberry Pi 2 qu’il faut empiler pour atteindre la Lune ?

Ou encore du nombre de framboises fraiches nécessaires pour égaler le poids du Raspberry Pi 2 ?
NON ? Alors vous devriez lire cet article 😉

infographieRaspberryPI2_600pxInfographie réalisée par l’équipe ENI Editions.
Vous pouvez la diffuser à condition de conserver l’intégralité du document…

Share Button

À propos François MOCQ

Électronicien d'origine, devenu informaticien, et passionné de nouvelles technologies, formateur en maintenance informatique puis en Réseau et Télécommunications. Dès son arrivée sur le marché, le potentiel offert par Raspberry Pi m’a enthousiasmé j'ai rapidement créé un blog dédié à ce nano-ordinateur (www.framboise314.fr) pour partager cette passion. .

10 réflexions au sujet de « Le Raspberry Pi en quelques chiffres »

  1. Dodutils

    Le truc qui m’ennuie toujours avec le RasPi c’est qu’il est présenté comme étant un ordinateur à 40€ ce qui est faux, le RasPi c’est une carte mère avec CPU et RAM et c’est tout et à 40€ sans y ajouter un certain nombre d’éléments le RasPi est inutilisable !

    C’est comme de dire voici un PC à pas cher en ne donnant que la carte mère +CPU+RAM, sans disque dur ni alimentation ni boitier ni câble vidéo ni clavier ni souris, jamais on ne présente le prix d’un ordinateur basé uniquement que ce coût « dépouillé ».

    Et au final le prix du RasPi double presque avec 10€ l’alim, 10€ le boitier, 10€ la SDCard et je ne parle pas du câble HDMI+clavier+souris, et qu’on ne vienne pas me dire qu’on peut trouver ça en « récup » car même en récup cela a bien eu un coût d’achat à l’origine et cette « récup » serait tout aussi valable pour un PC de bureau sauf que là bizarrement on ne parle plus de récup.

    Répondre
    1. manux

      Je suis tout à fait d’accord avec toi, et les sites marchands malins appâtent les débutants qui veulent « tout voir » ou tout tester , avec des périphériques toujours mieux que les autres. Soit on est dans le clavier pas trop gros (transport), soit dans la petite clé wifi, la caméra….Finalement , on cherche une boite à outils alors que le coeur du projet c’est la « miniaturisation ». Il y a surement des formules packs intéressantes puis d’autres…Je me suis retrouvé avec des ventilateurs passifs et je ne sais même plus pourquoi j’ai acheté cela. Ensuite , Y’a aussi toujours l’idée que le dernier modèle est mieux que le dernier…, A, B, B+ , le PI 2 et ensuite ???

      Répondre
    2. chocard

      Bonjour Dodutils, je ne suis pas d’accord avec vous car un Raspberry peut servir à peut près à tout, et son utilisation en temps que PC « classique » est à mon avis marginal.
      On le cache dans une boite avec la caméra et une batterie -> timelapse
      On le planque dans un placard avec des sorties relais -> domotique pour gérer le chauffage
      On le planque au bureau sur le réseau -> supervision de régulateurs
      Ah il y en a un autre pour gérer le plancher chauffant des parents, celui-ci est planqué dans la cave 🙂

      Tiens ça fait longtemps que je n’ai pas vu le bureau de mon raspberry pi !

      Répondre
      1. Dodutils

        Le problème est que le RasPi est présenté comme une solution PC « pas cher » de la part même du fabriquant, qui clame au et fort qu’il est parfait pour les écoles sans trop de moyens, les payant du tiers-monde blablabla, donc qui dit PC dit tout les éléments qui font un PC et pas juste la carte mère, et dans tous les cas il faut bien ajouter une SDCard, une alimentation au minimum ce qui a un coût, et le mettre dans un boitier pour le protéger même si le boitier peut être … en carton prédécoupé avec des plans déjà présentés sur ce blog 😉 bien sûr ça peut même être une simple boite en plastique trouée pour l’occasion, plus grosse pour laisser de l’espace à des fils/connectiques/relais…

        Et pour l’usage domotique c’est l’inverse, les ports I/O sont déjà présents (mais toujours pas d’I/O analogiques malheureusement) alors que sur un PC classique il faudrait les ajouter via une carte I/O, relais USB par exemple qui aura un coût.

        Je suis toujours ouvert aux argumentations et prêt à changer d’avis mais pour l’instant je maintiens que le RasPi est inutilisable sans ajouter un minimum d’éléments qui augmentent beaucoup son coût réel.

        Répondre
        1. msg

          Le RPi est à l’informatique ce que la 2CV ou la 4L est à l’automobile .
          Rustique , simple , fonctionnel , peu gourmand en énergie et très abordable .
          Que demander de plus ?

          Si les constructeurs n’auraient pas mis autant de barrières à l’installation de systèmes Linux sur la plus part de leurs machines de bureau et portables , le succès du RPi et autres mini machines aurait pris beaucoup plus de temps ou n’aurait jamais été .

          Alors , quand je vois Mi¢ro$oft ramener sa fraise sur le RPI du fait que de plus en plus de monde boude Windows , ça me fait bien marrer .

          Répondre
  2. Humanoide70

    Bonjour à tous.
    L’infographie est géniale et je le tenais à le dire. Couleurs, messages, tout est bien fait.
    Une question m’est venue à l’esprit: il n’y a pas eu de séquence dédicace du nouveau livre comme le premier? A moins que cela m’est échappé! Si c’est le cas, mille excuses. Dans le cas contraire, Pourquoi?
    Oui, je sais que ce n’est pas le bon endroit…
    A+

    Répondre
  3. phibe

    Bonsoir les amis,
    Oh ! Du calme ! Le raspberry pi, c’est génial ! Même pas peur de casser le système, un dd de la carte et je rebidouille tout. Oui il faut une alim et une carte etc… Mais pour un vieux bidouilleur, c’était pareil pour apprendre sur PC il y a quelques (dizaines ?) années: j’ai passé de nombreuses heures de nuit et claqué pas mal de pognon en bouquins (eh oui, quand on était en 28,8 k, on téléchargeait pas beaucoup et les sites étaient « rares ») et on avait peur de griller le pc qui valait plus d’un mois de salaire !!!
    (je me sens vieux tout d’un coup)
    Vive le raspi et bravo à François, le livre est super

    Répondre
    1. Dodutils

      Personne ne s’énerve c’est juste un constat sur le prix « réel » du RasPi et ça n’enlève rien à ses qualités (même si j’espère toujours des I/O analogiques 😉

      Côté PC moi c’était plutôt 2400 bauds à l’époque et aussi des transferts de Minitel à Minitel en mode retournement 75/1200 pour envoyer les données plus vite, sans oublier l’encodage 6bits pour passer du binaire… ça remonte…

      Répondre
  4. Ping : Le Raspberry Pi en quelques chiffres | Frambois...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez ce captcha SVP * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.